headbg12.jpg

Investissements d'avenir

logo ENS CNRS

Animaleries de recherche

Ce plateau est fonctionnel depuis 1994. Les animaleries permettent de manipuler les variables environnementales et d’effectuer des mesures régulières et répétées pour étudier les mécanismes physiologiques de manière précise. Le plateau sert pour des travaux de recherche à l’échelle de l’individu dans le domaine de l’écophysiologie et de l’écologie évolutive et comportementale. Y sont déjà abordés des thèmes de recherche tels que le rôle des effets maternels dans la réponse aux changements climatiques, l’écophysiologie des interactions hôtes parasites (immunité, stress), la génétique et la plasticité des traits d’histoire de vie, et l’étude des polymorphismes de couleur. Les modèles actuellement maintenus sur site sont des lézards de la faune française, des oiseaux et des poissons. Les animaleries satisfont aussi les besoins des autres plateaux techniques et des travaux en milieux naturels en permettant le conditionnement et l’élevage contrôlé de plusieurs espèces animales. La construction des animaleries du centre a été financée par l'ENS, le Ministère de la Recherche, l'ANR, le CNRS et la Région Ile-de-France.

Les locaux actuels comprennent des pièces d’élevage adossées à des pièces de laboratoire et à des locaux de stockage, une volière en extérieur recouverte sur toute sa longueur d’un toit et séparée en 15 compartiments grillagés, et des volières mobiles optimisées pour le maintien et la reproduction en captivité de mésanges. Les animaleries sont conformes aux recommandations de la réglementation française et européenne sur l'expérimentation animale. Les animaux y sont tous traités avec respect et humanité par un personnel technique et de recherche qualifié. Les animaleries sont coordonnées par l'UMS et ouverts à tout type de projet de recherche sur demande.