headbg14.jpg

Investissements d'avenir

logo ENS CNRS

Serre de recherche et de production

La serre expérimentale du CEREEP est fonctionnelle depuis 2011. Elle se compose d’un hall technique (123 m2au sol) et de deux chapelles de travail (2 x 205 m2 au sol). 

La première chapelle est consacrée à la recherche expérimentale. Elle est divisée en 2 compartiments de 48 m2 chacun séparés par une allée centrale. Chaque compartiment peut-être subdivisé en 3 cellules constituées de parois en filets à fines mailles de type insect-proof. Chaque compartiment est équipé d'un système de chauffage/rafraîchissement et d’un système d'éclairage photosynthétique individualisé par cellule. Les plantes sont cultivées sur des tables de culture et irriguées soit par sub-irrigation soit par goutte à goutte. La régulation de la température, de l’arrosage et de l’éclairage est gérée par un automate décentralisé. Dans le passé, des mésocosmes « plantes-pollinisateurs » avaient été mis en place à la station pour aborder expérimentalement les relations entre mutualisme, compétition et diversité spécifique. Ces dispositifs sont désormais intégrés dans cette chapelle, permettant ainsi un contrôle relatif des conditions environnementales et la croissance végétale contrôlée. 

 

La deuxième chapelle est dédié en partie à la production de plantes. Elle est équipée de tables de culture sur la moitié de sa surface. L’arrosage des cultures se fait par goutte à goutte. L’autre moitié n'est pas équipée de tables de culture dans le but d'accueillir d’autres types d’expérimentations, en écologie végétale ou autre.

Le hall technique abrite un large espace de travail et de stockage.

La serre de recherche est dédiée à tous les types de recherches en biologie végétale évolutive et écologique de la plante à l'écosystème. Ainsi, la serre de recherche peut accueillir des expérimentations permettant de caractériser la diversité génétique et morphologique de plantes sauvages, de manipuler des communautés végétales en conditions semi-contrôlées ou de manipuler les interactions entre la communauté végétale et les compartiments aériens et souterrains en conditions contrôlées. Les interactions au sein de ces communautés se situent au cœur des enjeux de recherche de l’UMS.

La construction de la serre a été financée à l'aide de crédits du CNRS, de la Région Ile-de-France et du GIS Climat.

La serre est coordonnée par l'UMS et ouverte à tous par des appels à projets permanents.