headbg16.jpg

Investissements d'avenir

logo ENS CNRS

PLANAQUA est la PLAteforme expérimentale Nationale d'écologie AQUAtique.

L’impact des activités anthropiques sur les écosystèmes et les attentes sociales en matière de gestion durable de l’environnement contrastent avec le profond déficit dont souffre la recherche française en matière d’infrastructures dédiées à l’expérimentation écologique. Répondant à ces aspirations stratégiques, le projet PLANAQUA a pour objet la mise en place au sein du CEREEP-Ecotron IleDeFrance d’une infrastructure expérimentale de haut niveau, orientée vers l’étude des systèmes aquatiques et compétitive vis-à-vis des plus hauts standards internationaux en termes d’équipements expérimentaux. Cette infrastructure, inexistante à ce jour en France, mettra à la disposition de la communauté scientifique un ensemble d’équipements expérimentaux fortement instrumentés :

Des microcosmes de quelques litres et des mésocosmes de quelques centaines de litres, utilisables en conditions extrêmement contrôlées. Ces dispositifs seront conçus pour être utilisés dans les Ecolabs. Leur originalité repose sur leur conception et leur capacité de contrôle.

Des mésocosmes de quelques m3 à quelques dizaines de m3 avec un fort contrôle des gradients thermiques et du mélange des eaux; des mésocosmes munis de batteurs générant des vagues, permettent en effet de générer une structure physique de la colonne d’eau liée au brassage du milieu. Ces derniers dispositifs, adaptés de systèmes utilisés en mécanique des fluides, sont uniques au monde.

Des lacs artificiels de 500 m3 fortement instrumentés et connectés. La caractéristique innovante de ces systèmes réside dans l’intégration de zones littorales, benthique et pélagique, et dans leur grande taille. Ils pourront ainsi permettre d’aborder le fonctionnement de communautés complexes et spatialisées.

Les équipements de la plateforme bénéficieront d’outils très novateurs permettant le contrôle du confinement, de l’environnement thermique et des gradients lumineux pour les microcosmes, le contrôle des gradients thermiques et du mélange des eaux pour les mésocosmes, l’acquisition à haut débit de données par de capteurs dédiés et automatisés pour les lacs artificiels. La mise en place des équipements et de cette instrumentation passera par des partenariats étroits avec des entreprises du secteur privé partenaires et le développement d’outils nouveaux brevetés. L’infrastructure sera orientée pour favoriser des relations plus étroites entre la recherche publique, la recherche privée, les services de gestion des milieux aquatiques, les collectivités territoriales et les milieux économiques et sociaux.

Fiche descriptive de l'Equipex